0Jours0Heures0Minutes0Secondes

À travers les étendues arctiques menacées, l’odyssée solidaire d’un aviateur handicapé par la sclérose en plaques et de l’équipe qui le soutient.

À 34 ans, Loïc est pilote sur un hydravion légendaire, le PBY Catalina, un patrouilleur-bombardier vétéran de la Seconde Guerre mondiale, quand le diagnostic tombe : la sclérose en plaques l’oblige à déposer ses ailes. Trois ans plus tard, il se souvient qu’un aviateur meurt s’il renonce à se battre et lâche les commandes. Il saisit une dernière chance de s’envoler et de renouer avec le voyage auquel il a consacré sa vie.  De partir à la rencontre de l’Arctique, de ses peuples et sa faune, pour défendre une idée simple : qu’il s’agisse de la maladie ou de notre planète, la lutte n’est perdue que si l’on baisse les bras.

Des hommes et femmes se fédèrent autour de cette idée : le Tour du Monde Arctique  prend son envol.

Un avant-goût de l’aventure du Polar Kid :

La mission Polar Kid

Du 12 juillet au 5 aout 2017 : prologue sibérien

  • Le prologue sibérien, en juillet 2017, verra l’hydravion de Polar Kid longer l’Oural du sud au nord, jusqu’en Lamalie, la région autonome Yamalo-Nénètse du Grand Nord sibérien.

Du 15 avril au 2 juillet 2018 : le Tour du Monde des glaces

  • Expédition Polar Kid, le tour des mondes arctiques en 80 jours !
  • Campagne internationale de récolte de fonds au profit de la recherche contre la sclérose en plaques
  • Retransmission des contenus en réalité immersive de l’aventure Polar Kid, dans les unités pédiatriques, dans les écoles… dans votre salon 😉

Oui, il existe encore des défis à relever, des solutions à trouver. Des territoires inconnus à découvrir. Pour nous comme pour les générations futures.

Avril – juillet 2018 : Tour des mondes arctiques en 80 jours

Ce périple, long de 20 000 kilomètres et composé d’une cinquantaine d’étapes, traverse la Laponie, la Sibérie, le détroit de Béring, l’Alaska, le Yukon, les territoires du Nord-Ouest, le Nunavut, le Groenland, l’Islande et les Iles Féroé.

Pourquoi le Grand Nord ? Tout comme Loïc, les régions arctiques subissent une dégénérescence quotidienne et leur temps est compté. On peut y constater le résultat des politiques économiques, énergétiques et environnementales menées ces dernières décennies et le besoin urgent d’actions protectrices.

Dans l’immensité des étendues arctiques, l’expédition part chercher les recettes de la résilience, de la lutte contre la fatalité, l’isolement et la paralysie. C’est une invitation pour tous à se dresser face aux vents contraires et un message d’espoir pour ceux qui souffrent.

Polar Kid s’engage, contre la maladie, contre l’idée d’irréversibilité, contre le réchauffement et les catastrophes climatiques, pour la protection du sanctuaire arctique, des espèces et des cultures locales, pour le droit de chaque être humain à naitre et vivre dans un environnement protégé, pour l’avenir de tous. Parce que tout est lié.

L’équipe Polar Kid

Polar Kid

Loïc Blaise – Aviateur, Pilote instructeur, Pilote de Ligne : Pilote de Polar Kid

Valery Tokarev – Cosmonaute & Pilote d’Essai : Navigateur

Mia – Husky

———

Pilotes relais FLY FOR LIFE :

Virginie Guyot – Leader de la Patrouille de France, Pilote de Chasse

Jean-François Clervoy – Spationaute

Patrick Louis – Pilote de Ligne, Pilote de la Patrouille de France, Pilote de Chasse

Mark Holmes – Pilote et instructeur hydravion

Antoine Arribe – Ingénieur, Pilote

———

Pôle scientifique :

Hélène Le Berre – Ethologue, biologiste

———

Equipe sol :

Alain Maire – Logisticien, responsable du suivi opérationnel

Denis Tribaudeau – Préparateur des équipages aux techniques de survie

Loïc Blaise

38 ans

Pilote instructeur, Loïc officiait à bord de l’un des derniers hydravions PBY Catalina opérationnels au monde, quand la sclérose en plaques l’a privé de sa licence de vol.

Au coeur de la tempête, Loïc croise en 2014 le chemin d’un médecin indien dont l’approche traditionnelle allie alimentation, méditation, massages… les résultats sont surprenants. S’ils ne le guérissent pas, ces soins permettent à Loïc de retrouver l’énergie vitale dont il manque. Il comprend alors que tout est lié et qu’une approche globale de l’être et de son environnement peut apporter une part de solution à la maladie. Ce déclic, c’est l’origine de la mission Polar Kid. Malgré les difficultés, il reprend les vols, fort du soutien et de l’engagement de nombreuses personnes.

En parallèle, Loïc se consacre aujourd’hui à la création d’outils pour faciliter la vie des malades, basés sur la culture aéronautique. « La sclérose en plaques est une gestion de panne permanente », dit-il. Il a l’idée d’une application qui pourrait redonner de l’autonomie aux malades et leur offrir l’opportunité de gérer leur pathologie comme on gère une panne en vol.

Objectifs :

Ouvrir une route

C’est l’ultime route aérienne à ouvrir : le Tour du monde des Glaces. Plus qu’un vol tout autour de l’Arctique à boucler et tous les territoires de notre globe seront reliés. Après plus d’un siècle de conquêtes, l’aventure initiée par Louis Blériot, Jean Mermoz, Charles Lindbergh se poursuit. Encore un vol et l’un des grands chapitres de l’histoire de l’Aviation sera entièrement écrit.

Le monde sera uni. Sera-t-il plus solidaire ?

A bord d’un hydravion ultra-léger et ultra-propre, l’expédition POLAR KID va durer 80 jours, au nord du 66ème parallèle. Elle uni era toutes les nations du Grand Nord par un vol circulaire de plus de 22 000 km. Pour aller, en quelques 50 étapes, à la rencontre des peuples et écosystèmes des terres polaires. Et recueillir, pour la mémoire de l’humanité, des images précieuses d’une banquise vouée à disparaitre à court terme. Tournées à 360°.

Sous le soleil permanent du printemps arctique.

Aéroporter de l’espoir

Dès juillet 2017, un pilote courageux décollera pour une odyssée historique aux commandes de POLAR KID, un hydravion conçu sur mesure pour l’expédition. Avec, pour compagnons de bord, un cosmonaute… et un jeune husky !

Loïc Blaise pilotera pour combattre le renoncement, l’inertie, l’inaction face aux grands défis de notre siècle. Il voit le repli sur soi comme une «sclérose en plaques planétaire». Cette maladie qui a brisé sa carrière, il la vit, dans sa chair, comme une fonte des glaces accélérée. Avec la même urgence, le même besoin d’aide que les peuples et la faune du Grand Nord. Pas question de baisser les bras. Cap sur l’Arctique ! Loïc Blaise est prêt à nier son mal pour réaliser un exploit sportif exemplaire.

Il part voler pour ceux qui souffrent. Voler pour aéroporter de l’espoir. En attirant l’attention des médias sur la sclérose en plaques, POLAR KID permettra l’organisation d’un téléthon international au profit de la recherche médicale.

En partenariat avec les académies, l’expédition Polar Kid servira de support d’étude pour les collèges et lycées.

Fédérer les enfants

POLAR KID emmènera dans son sillage des enfants du monde entier et plus particulièrement les jeunes patients des unités pédiatriques.

Les nouvelles techniques de réalité immersive vont téléporter ces petits princes à bord de l’avion, leur avion, pour leur offrir une porte hors de la maladie, un tremplin vers l’avenir. En leur montrant combien le monde a besoin d’eux, à travers une série d’expériences aussi exceptionnelles que riches en émotions. Le message sera passé si, s’identifiant à leur «grand frère en maladie», ils se disent : «Un jour, moi aussi…»

Loïc Blaise les invitera à rencontrer les loups blancs de l’ile d’Ellesmere, les chamans vivant dans le delta du Ienisseï et les baleines boréales le temps d’une plongée dans la Baie d’Isabella.

POLAR KID recueillera la parole des autochtones et portera leur voix aux jeunes générations avec l’ambition affichée de créer un lien fort entre la planète et ses passagers, décideurs de demain.

En partenariat avec les académies, l’expédition Polar Kid servira de support d’étude pour les collèges et lycées.

Dépasser les frontières

Comme aux grandes heures de l’Aéropostale, l’avion ralliera sur sa route des pilotes au palmarès impressionnant, tendus vers un but commun, allant bien au-delà d’eux-mêmes : dépasser l’impossible sous la bannière «FLY FOR LIFE».

Penser global, agir global. Comme Loïc. Sensible à l’énergie qu’il insuffle à ses valeurs, le monde de l’aviation lui marque sa solidarité. Une armada humaniste s’est levée. Cosmonautes, pilotes de chasse, voltigeurs… tous se relaieront pour prêter main forte à POLAR KID. Le 1er tour global du monde arctique sera une expérience humaine hors du commun, une quête de résilience collective et une démarche unique en son genre.

Diffusé en TV et au cinéma, le film de l’aventure sera également disponible en DVD et en streaming. L’expédition pourra aussi être suivie au jour le jour sur son site et sur les réseaux sociaux. Avec possibilité d’immersions à 360° dans l’univers du Grand Nord grâce à une plateforme multimédia et une application dédiées.

POLAR KID poursuit en tout le même objectif : trouver des solutions et les mettre en lumière.

Soutenir les malades et financer la recherche :

La sclérose en plaques (SEP) est la maladie neurologique invalidante la plus répandue chez les jeunes adultes. Il n’existe aucun traitement curatif et le nombre de malades va croissant d’année en année. Les origines de la SEP restent inconnues et les dégâts qu’elle engendre sont irréversibles, additionnant les handicaps physiques et cognitifs. Les malades sont le plus souvent touchés jeunes. Leur vie, en construction, est amputée au pire moment et l’énergie leur manque pour se reconstruire. L’odyssée Polar Kid veut casser le cercle vicieux de la fatalité, ouvrir une route et souffler un vent d’espoir.

L’opération Polar Kid va servir de haut-parleur pour une collecte internationale au profit de la recherche fondamentale. Cette collecte, organisée par la MSIF, débutera le jour du décollage de Polar Kid. Cette recherche pourra expliquer un jour les causes de la maladie et mener à des actions préventives, pour préserver l’avenir des prochaines générations.

Polar Kid,
un hydravion éco-responsable

L’hydravion choisi pour cette expédition est un ultra-léger de dernière génération. Cet amphibie, taillé pour l’aventure par son concepteur et baptisé Polar Bird pour la mission, est par nature respectueux de l’environnement : silencieux, il consomme des carburants non-plombés, en faible quantité. Par kilomètre parcouru, il consomme moins de carburant que la plupart des voitures citadines contemporaines. Il fait partie de ces avions pionniers qui feront l’aviation de demain. L’impact de cette mission doit être nul sur l’environnement et permettre de sensibiliser le public à l’importance d’un écosystème fragile et précieux. Son empreinte carbone, même minime, est donc compensée.

Documentaires

Informer et partager :

La mission sera retransmise sur le site internet de l’expédition et dans les médias partenaires, pour faire vivre à tous une expérience fédératrice et profondément humaine. Contenus en réalité immersive, carnet de route, vidéo, photo… chacun pourra se connecter à la mission Polar Kid et la vivre au plus près.

Un long métrage et une série documentaire sont également en préparation.

Une interview de Loïc par les équipes de Sputnik France :